» La peinture n’est pas un art d’agrément comme certains le pensent, cliché paresseusement répandu. Anne le Cléac’h ne me démentira pas. Elle fait métier de peindre, c’est pour elle acte de foi et de finalité. Son engagement résolu, parfois grave, préside aux choix des thèmes qu’elle a choisis.
Anne est Bretonne, et c’est un privilège. On ne peut faire taire la magie émanant de cette terre chérie des peintres et des poètes, refuge des nostalgies secrètes, aux ciels toujours changeants; lieu de légendes envoutantes. Comment ne pas subir l’emprise de ce magnétisme ancestral?…
…Anne possède le pouvoir de rassembler sur une modeste surface les nombreuses facettes d’une nature profonde et picturale que l’on oublie pas. »

Claude Schürr